28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:43

couverture-copie-1.jpg Planchin Edwige. Forest Cédric. Bienvenue chez les Tous-pareilsSaint Maurice de Gourdans : éditions Fleur de Ville, 2013. 36 p. ISBN : 978-2-919466-06-1. 11,90€.  A partir de 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envie d'écrire cet album m’est venue à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris. L'image de ma fille Orfée se reflétait dans toute une série de miroirs et elle m'a demandé combien il y avait d'Orfée. Ca m'a fait rire et je me suis imaginée une société où il n'y aurait que des Orfée, une société où les individus seraient Tous-pareils...  Ainsi est née la planète des Tous-pareils. Puis j'ai imaginé celle des Tous-différents.

 

Mais que peut-il bien se passer lorsque ces deux peuples se rencontrent ?

 

En lisant le texte, mon éditrice a tout de suite pensé à Cédric Forest pour la mise en images. J'adore l'effet 3D de ses illustrations. Lorsque je regarde ses planches, je pénètre réellement dans un univers en trois dimensions, j'ai l'impression d'évoluer dans un véritable paysage. 

 

 

Extrait du texte :

 

Sur la planète des Tous-pareils,  tout est en paix, chaque chose est à sa place.

 

Les maisons sont toutes les mêmes, à l’intérieur comme à l’extérieur. Dans les rues, des hauts parleurs diffusent la plus belle des musiques, la seule qui mérite d’être écoutée. Dans les jardins, il ne pousse qu’une seule variété de fleur : le bouton gris, assorti aux murs des maisons.

 

Les Tous-pareils se lèvent et se couchent tous à la même heure. D’un bout à l’autre de leur planète, ils mangent un plat unique : le Pareilburger. Et ils ne boivent qu’une seule boisson : le Copi-Copia.

 

Ces habitants ont bon goût. Ils lisent tous le même livre : « Notre combat ». L’unique cinéma de la planète ne projette qu’un film : « Pareiltopie », le film à succès.

 

Les Tous-pareils pensent tous la même chose. Avantage : ils ne se disputent pas. Inconvénient : leurs discutions sont très ennuyeuses. D’ailleurs, ils ne s’invitent jamais. Pour s’amuser, ils jouent à l’unique jeu de société de leur planète : le solitaire. Parfois, ils allument la boîte à images et regardent d’autres Tous-pareils faire exactement la même chose qu’eux.

 

 

 

 

Published by Edwige PLANCHIN - dans livres